Sans titre

Union Beynoise
Le Club de Handball de Beyne - Belgique
Facebook

Sans titre


[Union Beynoise - Club de Handball]

Face au KTSV Eupen, l’Union Beynoise a soufflé le chaud et le froid

Après la trêve internationale, le championnat reprenait ses droits à cette occasion l’Old Club recevait le KTSV Eupen la lanterne rouge de la série.

Coté formation Krstev devait se passer des services de Pierre Pavlov (entorse) tandis que Vukcevic devait faire sans Mutabesha et Roland (tous deux à l’étranger) tandis qu’Happart était de retour alors Dzhemperiev était bien présent sur le banc « au cas où » puisqu’il pas encore à 100%.

Les locaux engageaient le 1er ballon de la soirée sans pouvoir le concrétiser. Sur la 1ère relance rapide des visiteurs, Lennertz se retrouvait seul à Kalff pour déflorer le score à la 2ème minute. Les premières minutes laissaient voir que les Germanophones n’étaient pas venus au Heusay en victimes consentantes, leur dernier rempart multipliait les arrêts face aux avants locaux alors que Kalff était peut en réussite mais fortement délaissé par sa base arrière bien passive face aux avants visiteurs. Toutefois Kalff repoussait un jet des 7m de Debruecker (1-2 à la 5’35’’).

Entretemps, les frontaliers ne demandaient leur reste prenant le large en réalisant une passe de trois par Debruecker, Locht et Flaiz (3-6 à la 12ème) situation qui obligeait Vukcevic de déposer son 1er TTO et recadre ses ouailles qui comme face à Houthalen préféraient réaliser le beau geste face à Denis plutôt que de chercher l’éfficacité... L’effet fût immédiat puisque l’Union recollait au score en réalisant une passe de trois par son ailier Français : Rouyer (6-6 à la 15ème).

Les Joueurs de Krstev ne se laissaient pas pour autant déconcentrer et plantant deux nouvelles roses par Debruecker et Kriescher qui exploitaient à merveille les errances de la base arrière locale (6-8 à la 17ème). L’Union de nouveau obligée à courir derrière le score pour la xème fois de la soirée, Mitev et Happart remettaient les 2 formations dos à dos à la 21ème (8-8). Durant les 9 dernières minutes de cette première période, Beyne et Eupen allaient se livrer un joli coude à coude durant lequel les pensionnaires du Heusay devaient à chaque fois courir derrière les Germanophones pour finalement rentrer aux vestiaires sur le score de 13 partout grâce à un but de Rouyer.

La seconde période débutait par l’engagement du KTVS qui convertissait ses 2 premières possessions de balles et filait à nouveau à +2 (13-15 à la 31ème). A nouveau, les joueurs de Vukcevic se devaient de réagir, Dzhemperiev faisait sa montée au jeu en phase défensive accompagné par Marino ce qui apportait plus d’agressivité et de présence physique devant Kalff qui soulagé par ses arrières commençait à monter en puissance dans son buts. Ces ajustements défensifs permettait à l’Old Club de réussir une passe de trois par Happart et Pigoury (2x) pour recoller tout d’abord au score et ensuite passer devant pour la 1ère fois de la soirée à 33ème (16-15).

L’Old Club entrait dans son temps fort grâce l’efficacité de sa base arrière et de l’excellent travail de Kalff qui remonter ses statistiques au fil des minutes ce qui permettait à Beyne de prendre le large en passant un 6-0 aux visiteurs (22-16 à la 43ème). Le but de Kriescher ne changeait pas grand-chose puisque l’Old Club empilait 3 nouveaux buts par Mihayloc, Parmentier et Mollatte (25-17 à la 47ème). Alors que nous pouvions penser que les locaux n’avaient plus qu’à gérer la fin de la partie, les Germanophones étaient loin de s’avouer vaincus et exploitaient une fois de plus les approximations techniques locales pour remettre un peu de stress chez les locaux en inscrivant 3 buts coup sur coup (25-20 à la 53ème). Dans la foulée, Kriescher expédiait son jet des 7 au-dessous du but imité quelque second plus tard par Mitev qui voyait son jet des 7m repoussait par Demonthy, monté au jeu à la 40ème en lieu et place de Denis ((25-20).

L’Old Club s’était mis en difficulté tout seul en tombant un peu dans la facilité face à des frontaliers qui ne lâchaient rien. Krstev jouait son va tout en demandant à ses joueurs d’appliquer, à l’entrée du money time, une individuelle stricte sur les joueurs locaux ce qui payer partiellement vu qu’il revenaient à deux unités des locaux à l’entrée de la dernière minute (26-24).

Au vu de la rencontre, les Germanophones repartent du Heusay avec probablement beaucoup de frustration et déception vu la prestation réalisée. Coté local, Vukcevic se montrait quelque peu décontenancer suite à la prestation de ses joueurs qui ont soufflé le chaud et le froid durant 60 minutes : « Cette rencontre nous aurions dû la remporter avec 10 buts d’écarts, mais je ne peux pas comprendre que certains joueurs commettent certaines erreurs techniques que des minimes ne commettraient pas ce qui nous met en difficulté à la fin de la rencontre. Je retiendrai, la meilleur tenue de ma ligne arrière en seconde période avec l’introduction de Marino et Dzhemperiev qui n’est toujours pas rétabli à 100% mais que j’ai du faire monter au jeu vu la situation »

-  U.Beynoise (26) : KALFF(59’), CHAIDRON (1’), HAPPART 3, DZHEMPERIEV 1, PARMENTIER 1, MARINO, MOLLATTE 1, MITEV 6, MIHAYLOV 2, ROUYER 6, PIGOURY 5, MATZARIS, DI FEDE 1, Carabin

-  KTSV Eupen (24) : Denis (40’), Demonthy (20’), Haventih, Beckers 3, Brülls 4, Debruecker 3, Decker, Flaiz 4, Gridelet 1, Kriescher 6, Lennertz 1, Locht 2, Schreuer

-  S.I. : 10ème (3-4) ; 20ème (7-8) ; 30ème (13-13) ; 40ème (21-16 ; 50ème (25-17)

-  Arbitres : Messieurs De Proft et Broothaers



Retour page précedente