Sans titre

Union Beynoise
Le Club de Handball de Beyne - Belgique
Facebook

Sans titre


[Union Beynoise - Club de Handball]

Une seconde période qui failli coûter la victoire à l’Old Club qui s’impose finalement 26-28 à Sint Truiden.

Le déplacement au HB Sint Truiden n’a jamais été facile pour l’Union Beynoise ce que Goran Vukcevic s’était attaché à rappeler durant la semaine d’autant que Saint Trond se devait de faire oublier le revers subi 8 jours plus tôt à domicile face au néo promu Waasmunster.

L’effectif de l’Union comptait le retour de Mutabesha et Roland alors que Parmentier et Matzaris devaient déclarer forfait en raison d’une blessure. Rouyer Jordane était quant à lui qualifié pour pouvoir jouer à Saint Trond. Chez les locaux, on notera l’absence de Stephen Martens sur la feuille de match.

Ce sont les visiteurs qui engageaient le 1er ballon de la rencontre celui-ci était exploité par Dzhemperiev qui laissait parlé son bras gauche pour ouvrir le score. Sur l’engagement qui suivait le but d’ouverture, Barthels prenait à défaut Kalff. Jusqu’à la 10ème l’Union allait mener la rencontre (4-5) avant de subir une double punition envoyant Krasuski D égaliser et Dzhempériev se faire sanctionner d’une expulsion temporaire (5-5 à la 11ème). Une infériorité numérique que les joueurs de Grossi allaient bien exploiter pour passer devant grâce à Krasuski k et Nelissen (7-5 à la 12ème).

(JPG) Mihaylov à 6m et Dzhemperiev à distance remettaient les 2 formations dos à dos (7-7 à 14ème) mais cela ne durait que l’espace d’un souffle puisque Nelissen battait d’un joli tir croisé Kalff. Les visiteurs haussaient le rythme et parvenaient à décaler Rouyer, monté au jeu pour Mollatte sur l’engagement suite au but local, ce qui permettait à l’ailier Français de battre Vandeborne d’un lob tout en finesse pour égaliser à 8 partout à la 18ème.

Les joueurs de Vukcevic enchaînaient 7 minutes durant lesquelles Kalff et sa base arrière se montraient intraitable ce qui se traduisait au tableau d’affichage qui passait à 8-13 à la 25ème (Mihaylov 2x, Rouyer, Happart et Mitev). Les locaux réagissaient une première fois par Cryssens (9-13) mais les 2 ailiers visiteurs se mettaient en évidence en inscrivant un but chacun pour rendre 6 longueurs d’avance aux visiteurs. Un avantage qu’Happart & Cie ne parviendront pas à conserver pour rentrer aux vestiaires puisque Cryssens d’un tir au ras du sol prenait à défaut Kalff (11-16) alors que Sint Truiden devait faire face à une infériorité numérique de 2 joueurs.

Alors que l’engagement de la seconde période était en infériorité numérique de 2 joueurs pour Limbourgeois, Rouyer et Mitev augmentaient l’avantage des visiteurs de 2 nouvelles unités (11-18 à la 33ème). Au lieu de baisser la tête, les Limbourgeois se rebiffaient par le biais de Barthels et Kranzen (13-18) les premiers signes d’une seconde période qui allaient voir des locaux se battre sur tous les ballons ce qui conduisait à devoir jouer en infériorité numérique ce que l’Old Club n’allait absolument pas exploiter en oubliant les bases mêmes du jeu en supériorité numérique en prenant de nombreux tirs avec un pourcentage de réussite relativement faible pour Dzhemperiev et Mitev. On notera qu’à la 39ème, Vandeborne repoussait un jet des 7m d’Happart (15-19)

Le HB Sint Truiden qu’à lui, même s’il jouait régulièrement en infériorité numérique, parvenait à réduire l’écart au fil des minutes par rapport aux visiteurs pour revenir à une unité de son adversaire à la 48ème (22-23 : Kranzen, Barthels et Vanderstraten) même si Chaidron monté au jeu à la 43ème repoussait un jet des 7m de Cryssens (19-23 à la 45ème). La fin de la rencontre s’annonçait tendue et stressante pour les deux formations.

Kalff retrouvait sa place entre les perches à l’entrée des 10 dernières minutes et se mettait en évidence directement en repoussant un envoi de l’aile de Kranzen. Sur la relance, Mihaylov laissait parler toute son expérience pour battre d’un tir en appui le dernier rempart local (22-24 à la 51ème). La rencontre était loin d’être terminée même si les visiteurs parvenaient à reprendre 3 longueurs d’avance à 5 minutes du buzzer grâce à Mitev et Mihaylov (23-26).

Le money time s’annonçait explosif, Jackers rendait espoir aux locaux en plantant deux roses consécutives à l’entrée de la dernière minutes ramenant ainsi ses couleurs à -1 (26-27). La dernière possesion de visiteurs se devait de finir positivement faute de quoi l’Old Club pouvait rendre une possibilité aux Limbourgeois d’égaliser sur le buzzer.Roland Steven prenait ses responsabilité en un contre un pour rassurer définitivement l’Union à 15 secondes de la fin de la rencontre en inscrivant le 28ème but visiteur empêchant ainsi tout retour des Trudonnaires.

Au terme de la rencontre, le coach beynois se montrait mitigé : « Après une bonne première période où nous avons contrôlé les débats, nous avons failli perdre l’avantage construit en 1ère mi-temps en se montrant incapable de tirer avantage des nombreuses expulsions temporaires auxquelles les Trudonnaires ont dû faire face. Finalement nous rentrons avec une deuxième victoire mais lors de nos prochains matches nous devrons nous montrer plus constant durant les 60 minutes plutôt que de jouer par accus. »

-  HB Sint Truiden (26) : Vandeborne (40’), Maesevoets (20’), Carpentier, Carpentier Joris, Vandersetraten 2, Krasuski D 1, Jackers 5, Krasuski K 3 Cryssens 5, El Joudoudi, Nelissen 1, Carpentier jasper, Kranzen 3, Barthels 5, Vanmal
-  U.Beynoise (28) : KALFF (52’), CHAIDRON (8’), HAPPART 3, DZHEMPERIEV 3, MARINO, MOLLATTE, MITEV 3, MIHAYLOV 8, ROLAND 1, ROUYER 5, PIGOURY 2, DI FEDE 3, Mutabesha, Carabin
-  S.I. : 10ème (4-5) ; 20ème (8-10) ; 30ème (11-16) ; 40ème (15-20) ; 50ème (22-23)
-  Exclusions temporaires : St Truiden (8) vs Union (3)
-  Arbitres : Messieurs Pondeville et Moeneclay



Retour page précedente