Sans titre

Union Beynoise
Le Club de Handball de Beyne - Belgique
Facebook

Sans titre


[Union Beynoise - Club de Handball]

Une soirée incroyable au Heusay pour la venue du Champion, le HC Atomix

La semaine mouvementée qu’a vécu en interne l’Old Club avec la fin de la collaboration inattendue dans la manière entre le club et son entraîneur ne facilitait pas la préparation de la rencontre face aux champions de la division le HC Atomix.

Les choses se sont compliquées encore peu plus lorsqu’à moins d’une demie heure du coup d’envoi il manquait à l’appel Méode, Di Fede, Mercenier, Pavlov Pavel et Pierre, Happart et Picone. Tous avaient fait le choix d’être solidaire avec Pierre Chapaux ! Manquait également à l’appel Pigoury qui était rentré en France après le match à Eupen pour 15 jours.

Alain Frenay qui assurait l’intérim sur le banc rappelait en dernière minute Brice Boland et Laurent Lesoil (2 jeunes du cru) pour compléter son équipe (Guarneri, Neuville, Thoelen, Matzaris, Apa, Mutabesha).

Du coté du HC Atomix, la formation se présentait au complet et par conséquent le pire était à craindre pour l’Old Club.

Comme nous pouvions nous y attendre, les futurs pensionnaires de division 1 prenaient le match en main directement se mettant à l’aise dès la 12ème minute en comptabilisant un avantage de 4 (5-9).

L’Old Club faisait preuve de beaucoup de solidarité dans l’effort et peu à peu réussissait à réduire quelque peu son retard une première grâce à Neuville et Thoelen (7-9) soutenu dans l’effort par Boland qui répondait à un but de De Vis (8-10 à la 16ème). Les locaux continuaient leur effort et parvenaient à égaliser au bénéfice d’un 3-0 (Neuville, Mutabesha et Apa) 11 partout à la 19ème minute.

La physionomie de la rencontre était entrain de basculer, Guarneri & Cie se montraient de plus en plus intransigeant en défense ce qui permettait à l’Union de passer devant pour la 1ère fois de la soirée en réalisant un nouveau 3-0 (Thoelen, Matzaris et Apa) 14-12 à la 22ème.

Une situation qui ne convenait pas Vertommen (coach HC Atomix) qui prenait son 1er TTO mais les choses ne changeaient guère puisque l’Old Club rentrait aux vestiaires pour la pause avec un avantage de 2 buts (17-15)

De retour sur le parquet, les sympathisants locaux n’avaient qu’une seule question en tête : “Combien de temps, Neuville et les autres allaient-ils tenir avant de s’écrouler physiquement ?” Question bien légitime, vu qu’il n’y avait aucune rotation possible mais si Lesoil était le 8ème homme sur banc !

La réponse en se faisait pas entendre bien longtemps, les locaux inscrivant deux buts dès la reprise (Neuville et Thoelen) 19-15 à la 32ème. Mais cela pouvait-il suffir ?

Au fil des minutes, les visiteurs revenaient dans la partie et l’avantage local se réduisait immanquablement (22-21 à la 42ème). Le temps faible locale commençait se dont profitait le HC Atomix pour reprendre l’avantage (22-24 à la 45ème) d’autant que Neuville ne parvenait par à convertir 2 jets des 7m.

Alain Frenay sentant son groupe en difficulté prenait son 2ème TTO de la rencontre pour permettre aux joueurs de souffler un peu et recadrer chaque dans sa mission pour le dernier quart d’heure.

Un choix gagnant puisque dans la foulée les visités plaçaient un 4-0 (Neuville, Thoelen, Apa et Matzaris) et repassaient devant (26-24 à la 52ème).

La fin de la rencontre s’annonçait palpitante, les joueurs locaux allaient-ils forcer l’exploit ?

Les joueurs de Vertommen égalisaient à 27 partout à la 57ème minute.

Boalnd, l’appelé de la dernière minute, prenait à défaut Gijbels rendant ainsi un but d’avance aux siens à 2 minutes du buzzer. Un avantage de courte durée, De Vis plantait sa 7ème rose de la soirée (28-28 à la 58ème).

Tout est encore possible mais l’abnégation locale permettait aux joueurs de puiser dans leurs réserves à l’image de Matzaris et Apa qui rendaient 2 buts d’avance à l’Old Club à l’entrée de la dernière minute (30-28).

Sur la remise en jeu, Schroven réduisait une nouvelle fois l’écart (30-29), les valeureux beynois n’avaient plus qu’à gérer leur dernière possession de balle pour remporter le match. Thoelen libérait définitivement les joueurs, les supporters en inscrivant son 9ème but de la soirée qui scellait définitivement le score (31-29)

Une soirée qui aurait pu tourner au cauchemar par la décision inacceptable et inconsciente de la part d’une partie du groupe qui a décidé de ne pas se présenter et finalement, 7 joueurs fidèles à leur engagement auront écrit une belle page de l’histoire de l’Old Club.

(PNG)

-  U.Beynoise (31) : Guarneri, Neuville 9, Thoelen 9, Matzaris 4, Mutabesha 2, Apa 4, Boland 3, Lesoil

-  HC Atomix (29) : Gijbels, De Leus, Claes 5, De Vis 7, Delfosse 1, Hellemans 4, Maetens, Radis 1, Schroven W 4, Smeyers 5, Schroven B, Mayette, Vanwing

-  S.I. : 10ème (5-7) ; 20ème (12-12) ; 30ème (17-15) ; 40ème (21-20) ; 50ème (24-24)

-  Exclusions temporaires : Union (2) vs Atomix (3)

-  Arbitres : Mrs Peeters et Vanhoudt



Retour page précedente