Sans titre

Union Beynoise
Le Club de Handball de Beyne - Belgique
Facebook

Sans titre


[Union Beynoise - Club de Handball]

On the buzzer ! L’Old Club arrache le nul face au HC Amay

Les spectateurs neutres auront vécu une rencontre digne Alfred Hitchcock alors et un final incroyable pour les supporters des 2 camps. Une 21ème rencontre de championnat qui s’annonçait compliquée pour l’Old Club qui devait faire face aux absences de Mercenier, Picone, Wilberz tout en récupérant Pierre Pavlov sur le banc alors qu’il n’était pas encore rétabli à 100% de sa blessure à l’œil.

Dès l’entame des débats, le HC Amay se montrait très volontaire dans le jeu laissant peu d’espace à l’attaque locale qui éprouvait beaucoup de difficultés à franchir la défense visiteuse d’autant que Debroux et Saghir se mettaient régulièrement en évidence face à Méode & Cie.

Le tableau d’affiche traduisait au fil de minutes les difficultés locales puisque au quart d’heure, les visiteurs avaient déjà un beau viatique de 5 buts (4-9). L’Union tentait bien de réagir sans que cela ne perturbe les joueurs de Destexhe Bernard qui défendaient fermement chaque ballon en défense et gaspillant le strict minimum en phase de conclusion face à Guarneri.

Au terme de la 1ère mi-temps, les supporters locaux n’en croyaient leurs yeux ! L’Old Club était à moins 7 alors que chez les visiteurs l’optimisme était son paroxysme (11-18)

(JPG) Dès la reprise du jeu, Majean plantait la 19ème rose de la soirée pour les visiteurs ce qui contrairement à la 1ère période provoquait une 1ère réaction locale soldée par un 3-0 (Neuville, Méode et Happart), 14-19 à la 34ème.

L’Union était occupé à retrouver son jeu, une base arrière bien plus présente dans les duels mais cela ne suffisait pas pour résorber le retard. Les visiteurs gardaient un avantage de 4 à 6 buts (16-22 à la 36ème).

A la 38ème, Di Fede se voyait brandir le carton rouge pour une sortie plus que vigoureuse sur Alex Gresseve alors que ce dernier était en position de tir. Malheureusement pour les Amaytois, Grevesse se voyait également sanctionnait de 2 min d’exclusion temporaire pour avoir réagi sur Di Fede après le contact.

L’Old Club faisait toujours la course derrière le score et se montrait de plus en plus présent physiquement ce qui lui permettait de revenir à deux buts (23-25 à la 37ème) après une nouvelle passe de 3 buts consécutifs de Neuville.

Les visiteurs sentaient que le vent était probablement en train de tourner d’autant qu’ils commençaient à commettre quelques erreurs qu’ils n’avaient pas commises auparavant malgré cela Grevesse et les siens contenaient encore les assauts locaux même si leur avantage n’éait plus que de 3 buts à la 51ème.

Les hommes de Pierre Chapaux se lançaient dans un dernier rush bien soutenu par Guarneri qui après de très longues minutes durant lesquelles il était peu à son affaire, réussissait à mettre en échec les avants visiteurs ce qui permettait à l’Union Beynoise de planter un 5-0 (Apa, Méode 2x, Neuville 2x) et passer début pour la 1ère fois de la soirée à moins de 2 minutes du buzzer (31-29)

Incroyable retournement de situation qui aurait être définitivement à l’avantage des locaux si Apa n’avait pas vu le ballon lui échapper après avoir été décalé intelligemment sur son aile par Happart (31-29).

Le money time allait être terrible puisque Neuville se voyait sanctionner d’une 3ème exclusion temporaire à la 28’20’’. Il fallait tenir pour l’Union après avoir complétement renversé le match mais les visiteurs galvanisés par ce fait de match parvenaient à leur tour à retourner la situation à leur avantage grâce à Grevesse (2x) qui remettait à égalité les 2 formations (31-31 à la 29’10’).

Il restait au maximum une possession de balle pour chaque équipe, l’Old Club galvaudait la sienne. Sur la remontée de balle, Bernard Destexhe prenait son 3ème TTO alors qu’il restait 47 secondes à jouer.

Amay avait la balle de match en main, il lui fallait concrétiser sa possession au plus près du klaxon ce que faisait admirablement Majean à 10 secondes du terme (31-32). L’engagement rapide des locaux conjugué au repli défensif approximatif des visiteurs permettait à Happart de concrétiser les efforts consentis en 2ème période pour battre le malheureux Saghir entre les pieds et donnait par la même occasion un point à ses couleurs.

Un scénario incroyable, la logique aurait voulu que le HC Amay reparte avec la totalité de l’enjeu vu l’avantage de 9 buts emmagasiné dès la reprise de la seconde période mais l’Union Beynoise a démontré à de nombreuses reprises avoir une force de caractère impressionnante pour aller chercher le résultat comme il l’avait déjà à 5 reprises auparavant soit pour la totalité de l’enjeu ou pour un point.

-  U.Beynoise (31) : Guarneri (60’), Happart 3, Neuville 13, Pigoury 1, Pavlov Pierre, Matzaris , Di Fede 5, Pavlov Pavel 2, Méode 5, Apa 2, Simon, Mutabesha

-  HC Amay (31) : Debroux (15’), Saghir (45’), Bodet 8, Danse, De Cecco, Destexhe G 2, Grevesse 10, Louis 1, Majean 2, Pagnoul 7, Poesen, Populaire, Kubacki, Tilman 2

-  S.I : 10ème (4-6) ; 20ème (7-11) ; 30ème (11-18) ; 40ème (18-24) ; 50ème (25-27)

-  Exclusions temporaires : Union (4) vs Amay (6)

-  Carte rouge : Di Fede (37’44’’)

-  Arbitres : Mrs Gilis et Beulakker



Retour page précedente